Wapiti

Le wapiti a très peu changé depuis l’époque glaciaire.
Le wapiti a très peu changé depuis
l’époque glaciaire.

Le wapiti est un cervidé dont l’origine remonte à l’époque glaciaire, en Eurasie. Ses bois caractéristiques, à doubles andouillers (les cors inférieurs pointant vers l’avant), apparaissent dans le registre fossile européen il y a environ 400 000 ans. Le wapiti était bien adapté à la survie durant les cycles glaciaires, marqués par l’alternance de périodes de refroidissement et de réchauffement. Les fossiles de wapitis les plus abondants et les plus répandus datent des périodes interglaciaires du Pléistocène, pendant lesquelles les forêts et la végétation arbustive étaient plus abondantes que les prairies couvertes d’herbes. Néanmoins, dans certaines régions, on a également trouvé des fossiles de wapitis datant des maximums glaciaires du Pléistocène, périodes où la végétation était généralement dépourvue d’arbres. 

Le wapiti est un herbivore généraliste qui préfère les forêts ouvertes, où il peut se nourrir d’un mélange d’herbes et d’arbustes feuillus. Sa capacité de s’adapter à une grande diversité d’habitats est probablement la clé de sa survie depuis la fin de l’époque glaciaire. Aujourd’hui, il semble que sa répartition soit limitée par la profondeur de la neige et l’exposition à des conditions climatiques rigoureuses. Il existe en effet une forte corrélation entre l’épaisseur de la couverture de neige annuelle (supérieure à 40 ou 50 cm) et l’absence du wapiti. 

Le wapiti au Yukon, à l'époque glaciaire

Le wapiti d’Amérique du Nord peut tout juste prétendre au statut d’animal de l’époque glaciaire au Yukon : il n’est apparu en Amérique du Nord qu’à la toute fin de l’époque glaciaire. Les fossiles de wapitis ne sont pas très abondants dans la plupart des sites du Yukon où on trouve des fossiles de l’époque glaciaire. Cependant, l’âge des fossiles de wapitis découverts au Yukon et en Alaska qui ont été datés au carbone 14 est d’une remarquable homogénéité : la plupart ont entre 12 000 et 15 000 ans. Ils datent donc d’une période de changements environnementaux rapides au cours de laquelle les végétaux arbustifs, comme les bouleaux nains et les saules, ont rapidement succédé aux prairies et pendant laquelle le climat est devenu plus chaud et plus humide.

Les premiers os de wapitis figurant au registre fossile de l’Amérique du Nord datent d’environ 15 000 ans.
Les premiers os de wapitis
figurant au registre fossile
de l’Amérique du Nord
datent d’environ 15 000 ans.

Si ce changement climatique s’est révélé bénéfique pour le wapiti, il n’en a pas été de même pour la plupart des mammifères qui peuplaient le Yukon à l’époque glaciaire : c’est à ce moment que les populations de mammouths et de chevaux se sont effondrées au point de disparaître. Le wapiti a survécu à cette vague d’extinctions et s’est largement répandu en Amérique du Nord. On trouve très souvent des os de wapitis dans les premiers établissements humains du Yukon et de l’Alaska. Il est même possible que les premiers hommes aient aimé la viande de wapiti au point de suivre l’animal dans sa migration vers l’Amérique par le pont continental de Béring.

Découvertes récentes

L’étude de l’ADN extrait des fossiles de wapitis permet de comprendre bien davantage l’histoire de ce mammifère et de ses relations avec les premiers hommes qui ont peuplé la Béringie. Les résultats de la datation au carbone 14 et de l’analyse de l’ADN indiquent que le wapiti est présent dans le nord-est de la Sibérie depuis 50 000 ans. Pourquoi, alors, a-t-il attendu la fin de l’époque glaciaire pour traverser la Béringie vers l’Amérique du Nord? Il semblerait que les conditions environnementales qui régnaient sur le pont continental de Béring l’ont empêché de migrer vers l’Alaska et le Yukon. Toutefois, une fois arrivé au Yukon, le wapiti s’est rapidement déplacé vers le sud, suivant la fonte des glaciers. Aujourd’hui, le wapiti est encore répandu en Amérique du Nord, surtout dans l’ouest, mais il a disparu de la Sibérie depuis environ 500 ans. 

IL’histoire de la présence du wapiti au Yukon est un peu particulière. Grâce à la datation de fossiles au carbone 14, on sait que le wapiti était encore présent au Yukon et en Alaska il y a 4 000 ans. On sait aussi que les wapitis qu’on rencontre aujourd’hui dans les forêts du sud du Yukon sont les descendants d’individus réintroduits dans les années 1950. Mais on ignore encore ce qui s’est passé entretemps.